Qu'est-ce que le Tarot de Marseille ?

Les jeux de Tarots, peints artistiquement à la main, puis imprimés au moment de leur grande vulgarisation, proviennent du Tarot initiatique, symbole universel dont les 22 arcanes majeurs étaient gravés sur des lames d'or, jalousement conservés au cœur des temples, en Égypte, puis dans le Saint des Saints de Salomon ; et ces jeux, à leur tour, ont engendré une invraisemblable floraison de figures dont les assemblages ont constitué les jeux de cartes actuels.

Le débutant trouvera ici, après un petit historique du Tarot, les interprétations des 22 Arcanes majeurs et des 56 Arcanes mineurs du Tarot de Marseille, suivis de tirages efficaces mis à la portée de tous.

Les 22 arcanes majeurs du Tarot de Marseille

Ces Arcanes majeurs constituent un ensemble de 22 compositions numérotées de I à XXII, la dernière n'étant marquée d'aucun nombre. Chacune porte en toutes lettres sa désignation, sauf l'Arcane XIII, qui représente un squelette munie d'une faux sous lequel ne se lit pas « La Mort ». Comme le dernier Arcane correspond à zéro, sa place logique est avant I, d'où la disposition en cercle de l'ensemble des 22 Arcanes, figurant une roue, dite « Rota », donnant Taro par inversion des syllabes. C'est d'ailleurs, incontestablement, le cycle complet de la destinée humaine qu'ont envisagé les auteurs du Tarot.

Un très sommaire aperçu suffit à s'en convaincre :

  • I. Le Bateleur. – Unité-Principe. Origine de toute initiative. Centre agissant. Esprit individuel. Le Moi.
  • II. La Papesse. – Révélation du Non-Moi. Sentiment diffus générateur d'intuition. Religiosité.
  • III. L'Impératrice. – Discernement. Réflexion. Pensée.
  • IV. L'Empereur. – Énergie volitive. Pouvoir de commandement.
  • V. Le Pape. – Conception du devoir. Responsabilité consciente.
  • VI. L'Amoureux. – Libre arbitre, choix entre le bien et le mal.
  • VII. Le Chariot. – Maîtrise intellectuelle et morale. Aptitude à se diriger judicieusement.
  • VIII. La Justice. – Équilibre réalisé. Ordre. Santé.
  • IX. L'Ermite. – Expérience. Savoir positif. Possession de soi-même.
  • X. La Roue de Fortune. – Les alternatives de l'existence individuelle.
  • XI. La Force. – L'hominalité domptant la brute.
  • XII. Le Pendu. – Renoncement à soi, dévouement, altruisme.
  • XIII. La Mort ou l'Arcane sans nom. – Approfondissement destructeur des illusions.
  • XIV. La Tempérance. – Participation à la vie universelle.
  • XV. Le Diable. – Polarisations génératrices des courants vitaux.
  • XVI. La Maison-Dieu. – Ambitions déçues. Explosion résultant d'un excès de tension.
  • XVII. L'Étoile. – Influences astrales. Communion avec le Cosmos.
  • XVIII. La Lune. – Imagination. Instruction par l'erreur dont nous subissons les conséquences.
  • XIX. Le Soleil. – Raison, compréhension, harmonie, paix.
  • XX. Le Jugement. – Rénovation. Ce qui est digne de revivre ressuscite.
  • XXI. Le Monde. – Ordre ; perfection réalisée.
  • XXII. Le Fou ou Mat. – Retour à la nuit cosmogonique.

Ce ne sont là que les titres des 22 chapitres du plus prodigieux des livres muets. Pour écrire ces chapitres, il faut s'exercer à méditer en contemplant des images destinées à devenir parlantes pour qui sait les interroger avec sagacité.